KAN (Fr)

KAN defines himself as a “street pointillist”. His talent allowed him to develop a groundbreaking style. Combining his passion for computers, video and design to traditional Graffiti techniques, Kan has distorted his letters a thousand ways, from digital block letters and pixel art to halftone graffiti and dripping QR codes. At first glance, a series of dots hypnotise the viewers, suddenly connecting in their mind to form a portrait, a familiar figure that stares at them. Who’s watching who? In Paris, he created the crew TEP, “Tous En Pantoufles”. Hanging out for a long time with Bom.K, Kan joined the crew Da Mental Vaporz in 2000. Since then Kan steadily exhibited his work in galleries across the world, from Paris to London and New York.

De son style, se définissant lui-même de «Street Pointillist », Kan ouvre à une esthétique innovante qui confirme son talent. Combinant sa passion pour l’informatique et le design à la technique de Graffiti traditionnel, il décline ses lettres de mille et unes façons : des flops aux «block letters» numériques, en passant par du pixelart, des trames graffiti, ou encore des QR codes. Variant entre lettrages et figurations. Se jouant de l’abstraction, créant parfois un « modern’classicisme » et produisant une illusion optique hypnotique, le travail de Kan est percutant, fruit de recherches et d’ingéniosités. Kan intègre le groupe mythique des DMV (Da Mental Vaporz) en 2000, après sa rencontre avec Bom.K, et la création du groupe TEP (Tous en Pantoufles), à Paris. Aujourd’hui, l’artiste expose dans plusieurs galeries en France comme à l’international, de Paris à Londres, en passant par New-York.

Site /Site DMV /Facebook / Instagram